Témoignages 

Mlle A, 32 ans

 

Quelle était la problématique qui vous a amené à consulter ?

 

Crises d’angoisses intenses, peurs paniques, mal être général, pensées incessantes et envahissantes qui me gâchaient la vie. Imagination de scénarios « catastrophes » qui me plongeaient dans un état de malaise et qui me coupaient complètement de la réalité du présent.

 

Qu’avez-vous acquis en fin de thérapie ?

 

Je suis très satisfaite. Cela m’a permis de prendre du recul sur ma situation, de comprendre les tenants et aboutissants psychologiques qui étaient en jeu et qui me rendaient mal.

 

D’autre part, j’ai appris à « traiter » mes émotions et pensées négatives, mon anxiété d’une façon différente et cela a eu pour conséquence d’en avoir beaucoup moins et de bien mieux les tolérer et les accepter quand bien même elles arrivent; donc à moins en souffrir.

 

Cela m’a beaucoup aidé, dans plein d’autres domaines (travail notamment, relationnel en général).

 

J’ai été très soulagée de voir que quelqu’un pouvait comprendre et diagnostiquer mes « symptômes ». J’en avais jusqu’alors honte et peur, car je croyais parfois devenir folle.

 

Pourriez-vous dire ce qui vous a aidé dans cette thérapie?

 

D’avoir un regard compréhensif et non jugeant sur les manifestations de mon anxiété.

D’avoir un regard extérieur sur ma situation et mes enjeux relationnels.

D’avoir régulièrement un espace dans lequel je pouvais raconter tout ce qui m’arrivait et y réfléchir; ce qui m’a permis de pouvoir régler mon problème de façon régulière et profonde.

D’avoir eu des conseils de lecture, de sites qui pouvaient m’appuyer dans ma démarche.

 

Recommanderiez-vous à un(e) ami(e) d’aller voir un(e) psychanalyste en cas de difficultés ?

 

Oui, absolument!

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Didier MANEZ Psychanalyste - Psychopraticien