Déontologie

 

Ma pratique analytique repose sur les bases théoriques de la pensée d'Alfred ADLER et sur une charte éthique édifiée par  la Société Française de Psychanalyse Adlérienne (SFPA).

 

Le praticien est un acteur RESPONSABLE dès lors qu'il est engagé  dans un processus d'analyse avec son patient. L'analyste  se doit d’espérer une évolution des positions subjectives et objectives structurant le style de vie des analysants. Pour autant, cette évolution recherchée  ne pousse pas le praticien  à se confondre en guérisseur.

 

Alfred Adler posait en premier principe « éduquer et guérir ». Ce principe ne s’entend pas comme un contentement narcissique, mais comme infléchissement de la volonté de puissance. L'analyste ne pose pas d'acte; il tend  à signifier à l’analysant, à travers les circonvolutions de l’analyse, d’assumer ses choix de vie et d’en corriger les erreurs.

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Didier MANEZ Psychanalyste - Psychopraticien